18 bougies d’oreille artisanales au miel dont 5 GRATUITES

36,00 €
18 bougies d’oreille artisanales au miel dont 6 OFFERTES LA BOUGIE AURICULAIRE EST UN PRODUIT NATUREL D'HYGIÈNE ET D'ACTION PRÉVENTIVE POUR L'OREILLE L'APPLICATION DES BOUGIES AURICULAIRES EST UNE EXPÉRIENCE AGRÉABLE ET RELAXANTE.

Plus de détails

Programme de fidélité Recevez 1 point de fidélité. Total du panier : 1 point, d'une valeur de 1,00 €.


18 bougies d’oreille artisanales au miel

LA BOUGIE AURICULAIRE EST UN PRODUIT NATUREL D'HYGIÈNE ET D'ACTION PRÉVENTIVE POUR L'OREILLE

Composition des bougies: 

-Toile de coton

-Cire d'abeille

-Cire d'origine minérale

-Gaze stérile

 

 

 

L'APPLICATION DES BOUGIES AURICULAIRES EST UNE EXPÉRIENCE AGRÉABLE ET RELAXANTE.
La bougie d’oreille est utilisée dans la médecine depuis des siècles, elle était connue par les civilisations anciennes comme les Aztèques, les Grecs, les Romains et on trouver des traditions relatives à la bougie d’oreille sur d’autres continents.
Dans les années 1990, une expédition scientifique hongroise a fait des recherches concernant l’origine des Hongrois en Asie Centrale. Ils ont visité le groupe ethnique Hanti,  sur ce documentaire on peut voir un père Hanti  traitant sa fille à l’aide d’une bougie d’oreille.

 

Ce traitement consiste à améliorer le système énergétique du corps, via les points d’acupuncture dans l’oreille ainsi que le système lymphatique.
La bougie est extrêmement efficace en cas de sinusite, otite, migraine, excès de cérumen, acouphènes, etc.
Elle est également  merveilleuse pour favoriser la relaxation.
En brûlant, la bougie dégage une vapeur chaude de microparticules de cire d’abeille, qui va réactiver les sécrétions, ramollir le cérumen et en faciliter l’extraction.

On attribue aux Indiens HOPI la transmission de cette technique de la bougie d'oreille. Ces derniers avaient une vaste connaissance des pratiques naturelles de bien-être.

Il s'agit d'une bougie creuse faite de cire d'abeille naturelle sur une toile de coton ou de chanvre et d'huiles essentielles, parfois de plantes médicinales.

 

 

PRINCIPE D’ACTION
La bougie possède deux niveaux d'action : dépression et chaleur. La dépression est le résultat de l'effet cheminée. Il se produit  un vide par la chaleur que la flamme entraîne vers le haut de la bougie creuse. Ceci est perceptible au niveau des sinus et de toutes les cavités de la tête. On ressent une sensation nette d'allègement.
Les sécrétions auriculaires sont aspirées en douceur vers l'extérieur.
L'air froid est remplacé par l'air chaud. Cette chaleur favorise la détente des muscles du visage.

 

 

EFFETS ET BIENFAITS
La cire d'abeilles apporte la force de vie et de santé.
La chaleur se propage doucement et agréablement à l'intérieur et  active la circulation de la lymphe, entrainant une vitalisation énergétique des points d'acupuncture et des zones réflexes de l'oreille externe. La dépression qui se produit lorsque la bougie d'oreilles brûle, mène à une régulation de la pression des conduits secondaires. Elle stimule également la sécrétion cireuse. Les pores bouchés se libèrent et la peau respire.
Par l'effet de cheminée, les impuretés sont expulsées et d'éventuels bouchons peuvent remonter jusqu'à l'entrée de l'oreille.

 

Chaleur douce et agréable au niveau du conduit auditif ;
Sensation de détente, de calme dans un grand nombre de cas, disparition de bruits auriculaires 5 (acouphènes) ;
Sensation de tête légère ;
Ouïe plus fine, perceptions de chuchotements ;
Sensation de propreté par l'élimination des déchets ;
Stimulation des zones réflexes et des points d'énergie ;
Assèchement de la région du tympan ;
Assouplissement et extraction des bouchons de cérumen ;
Dégagement des sécrétions, des fosses nasales, des sinus 
Effet calmant sur des sujets stressés.

Hygiène naturelle des oreilles.
Vitalisation et réharmonisation de l'irrigation de l'oreille.
Activation du métabolisme et de la lymphe.
Drainage du canal lacrymal.
Disparition des maux de tête et tintements d'oreille.
Amélioration de l’ouïe.
Amélioration des états grippaux.

 

L'OUÏE  ET LES OREILLES.
Le sens de l'ouïe est certainement le premier et le dernier qui accompagne l'être humain dans son voyage sur terre. En effet des études ont démontré que dans le ventre de sa mère, l'enfant à naître ne perçoit presque rien du monde extérieur sauf, progressivement quelques sons qui lui parviennent ; dans les derniers moments de la vie, pratiquement plus de communication avec le monde extérieur sauf le sens de l'ouïe qui sera probablement le dernier à s'éteindre.

 

Devant cette merveille, on comprend mal que ce sens soit aussi maltraité, aussi malmené dans notre environnement. Le bruit, le son est le résultat de la vibration de l'air. Cette vibration est transmise au tympan qui vibre de la même manière que la membrane d'un haut-parleur conventionnel. Les jeunes en particulier, accordent tant de soins à leur système de sons et à leur haut-parleur, et si peu à leur tympan qui fonctionne de la même manière.

L'unité de mesure du son est le décibel. Une voix qui chuchote représente 30 décibels. Une conversation normale se situe autour de 50 décibels. Un groupe de musique rock atteint facilement 100 décibels à un mètre de distance et le décollage d'un avion, si on se trouve sur la piste, peut dépasser les 130 décibels. On estime qu'à 80 décibels le bruit est dangereux pour l'oreille humaine. En plus d'entraîner des dommages irréparables, au niveau du tympan et du fonctionnement de l'oreille, le bruit excessif a une répercussion directe sur le système nerveux : irritabilité, stress, nervosité, manque de concentration.

Cette réalité permettra de comprendre que l'application de la bougie auriculaire peut avoir un effet calmant sur des sujets stressés, surexcités, sur les enfants qui sont quotidiennement à un niveau de bruit élevé.

L'application de la bougie auriculaire est particulièrement efficace pour les personnes qui souffrent au décollage et à l'atterrissage de l'avion. Les désagréments étant reliés à l'équilibre de la pression entre l'environnement et les cavités de l'oreille, la bougie auriculaire contribue à rétablir cet équilibre et à soulager la douleur. Cela est également vrai pour les adeptes de la plongée sous-marine. De plus la bougie contribue à l'assèchement de l'humidité qui persiste dans le conduit auditif après une plongée et à la rétractation du tympan qui reprend sa position normale.

L'oreille est un appareil complexe qui comprend non seulement un ensemble d'organes nécessaires à l'audition, étant à l'origine d'influx relatifs à la position du corps dans l'espace et au mouvement qu'il subit. Cette deuxième fonction s'appelle l'équilibration.
On distingue trois parties dans l'oreille : l'oreille externe, l'oreille moyenne, l'oreille interne.

 

L'oreille externe :
L'oreille externe constitue la partie visible : pavillon, conduit auditif, et membrane du tympan.
Elle peut être le siège de diverses affections. Elle reçoit les sons, les concentre par sa forme vers le conduit auditif, les dirige vers le tympan qui entre en action sous la poussée des vibrations. Le conduit auditif peut être encombré d'une sécrétion abondante de cérumen et avec l'usage inapproprié d'un coton tige, il se formera une sorte de bouchon gênant le fonctionnement du tympan. Il peut en résulter une surdité légère ou plus prononcée, une douleur localisée, une sensation d'inconfort et une sorte de démangeaison. La bougie auriculaire peut contribuer à assouplir l'accumulation de cérumen qui progressivement se dirigera vers l'extérieur du conduit et sera retiré facilement lors du nettoyage.

 

L'oreille moyenne :
L'oreille moyenne est un ensemble de cavités creusées dans le rocher de l'os temporal communiquant toutes entres elles.
Ce sont au centre, la caisse du tympan ; la prolongeant à l'avant la trompe d'Eustache et la prolongeant à l'arrière les cavités mastoïdiennes.
La paroi externe est la membrane du tympan qui fait séparation avec le conduit auditif externe. La paroi interne est osseuse et percée de deux orifices appelés fenêtre ovale qui donne accès au vestibule de l'oreille interne en haut, et la fenêtre ronde en bas, fermée par une mince membrane appelée tympan secondaire. Ces orifices font communiquer l'oreille moyenne avec l'oreille interne. La caisse du tympan est traversée par une chaîne de trois osselets articulés entre eux appelé marteau, enclume, étrier. Un ensemble de muscles leur permet de se mouvoir les uns sur les autres. Leur fonction : transmettre les vibrations et les amplifier d'une vingtaine de fois.

L'oreille interne
L'oreille interne s'appelle le labyrinthe. Il comprend trois parties : le vestibule, le limaçon ou cochlée et les trois canaux semi-circulaires. Le limaçon est une cavité de l'oreille interne en forme d'escargot qui contient l'organe de Corti d'où partent les fibres du nerf de l'audition où nerf cochléaire. C'est au fond du vestibule que s'insère 3 canaux semi-circulaires situés chacun dans un plan différent et dans le rôle est de maintenir l'équilibre. L'oreille interne reçoit les vibrations qui sont passées par la fenêtre ovale (la fenêtre ronde agissant comme soupape) et les transforme en messages grâce à ses terminaisons nerveuses. Le son est perçu par l'organe de Corti qui relaie les impulsions jusqu'aux centres auditifs situés dans les deux lobes temporaux (cerveau). Quand on observe la position que l'oreille interne occupe réellement et les liens entre les cavités rhino-pharyngées on comprend alors la sensation d'allègement, de dégagement décrite par les personnes qui reçoivent une application de bougies auriculaires.

Le conduit auditif externe est un canal de 3 cm de longueur environ chez l'adulte s'ouvrant au niveau de la conque au dehors et dont le fond est fermé par une membrane du tympan qui est visible à l'otoscope si aucune sécrétion anormale ne vient l'obstruer.
Ces parois sont cartilagineuses en dehors, osseuses en dedans où elles sont constituées par une partie de l'os temporal. Elles sont tapissées par une muqueuse contenant de nombreux follicules pileux qui jouent un rôle protecteur contre les corps étrangers qui pourraient pénétrer dans le conduit auditif.
Des glandes sudoripares modifiées, appelées glandes cérumineuses sécrètent une matière cèreuse spéciale le cérumen, sorte de sueur pigmentée de jaune brun à laquelle se mélange la graisse des glandes sébacées. Le conduit auditif externe peut être obstrué par une sécrétion abondante de cérumen qui finit par former un dépôt presque solide et gênant. Le bourdonnement d'oreille accompagne souvent cette anomalie. Cela peut apparaître brusquement à la suite d'une douche ou d'une baignade parce que l'eau introduite dans l'oreille fait gonfler le cérumen. Cet inconvénient est souvent causé par une hyper sécrétion ou une malformation du conduit auditif qui empêche l'évacuation normale.
Les bougies auriculaires sont d'une aide précieuse dans l'extraction du cérumen.

 

Mode d’emploi
1-Allongez vous sur le côté, la tête sur un oreiller ou sur les genoux de votre assistant. Placez un linge sur vos cheveux afin de vous protéger des chutes possibles de petites cendres.
2-Disposez d’un verre d’eau près de vous pour éteindre la bougie en fin de séance.
3-Adaptez la bougie au conduit auditif en tournant et en appuyant légèrement de façon à obtenir une bonne étanchéité.
4-Allumez l’autre extrémité (côté tissu) de la bougie.
5- Maintenez la bougie verticale.
6-Détendez vous et écoutez le crépitement.
7-Laissez consumer la bougie jusqu’à sept centimètres au-dessus de l’oreille.
8-Plongez le restant de la bougie dans le verre d’eau pour l’éteindre.
9-Nettoyez le pavillon de l’oreille et les bords du conduit auditif avec un cure-oreille puis avec un coton-tige imbibé d’huile d’amande douce.
10-L'oreille est le centre de l’équilibre, c’est pourquoi il faut toujours traiter les deux oreilles.


Il est conseillé de rester calme et allongé une dizaine de minutes après la séance.

D’une durée de 15 à 20 maximum, minutes une séance est extrêmement relaxante:
Ecouter le crépitement des bougies qui se consument, sentir une douce chaleur et le parfum agréable qui s’en dégage...

Tout cela procure un effet réellement déstressant ainsi qu’une stimulation de la microcirculation de l’oreille interne. Elle favorise aussi la sécrétion et le ramollissement du cérumen ce qui facilite un parfait nettoyage de l’oreille.

 

FRÉQUENCE
Afin d'obtenir des résultats intéressants et durables, il est recommandé de répéter régulièrement l'application sur les deux oreilles.
Entretien: une application par mois ou aux changements de saison.
Cure de revitalisation: traiter les deux oreilles toutes les 3 à 6 semaines.
Cas aigus, 3 fois par semaine pendant 1 mois.

 

CONTRE-INDICATION
Perforation du tympan, chirurgie auriculaire récente, paracentèse et allergie aux composants.

Composition des bougies: 

-Toile de coton

-Cire d'abeille

-Cire d'origine minérale

-Gaze stérile

 

 

LA BOUGIE AURICULAIRE EST UN PRODUIT NATUREL D'HYGIÈNE ET D'ACTION PRÉVENTIVE POUR L'OREILLE. ELLE S'EMPLOIT EN USAGE EXTERNE. EN AUCUN CAS ELLE NE REMPLACE UN TRAITEMENT MÉDICAL, ET NE DISPENSE PAS DE CONSULTER VOTRE MEDECIN OU THÉRAPEUTE.

Les informations sur les principes actifs sont données à titre indicatif et ne peuvent être utilisées comme allégations

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des commentaires.

1 autres produits dans la même catégorie :